Mary C. Rahill, 90 ans, journaliste et courtier immobilier primé – The Buffalo News – Finance Curation

Rate this post

12 août 1928 - 11 mai 2019

Mary C. Rahill, journaliste pour Buffalo Courier-Express et courtier immobilier primé, est décédée le 11 mai dans une maison de soins palliatifs à son domicile à Hambourg. Elle avait 90 ans.

Mary Trease Cottrell, née à Buffalo, a fréquenté la Quatorze Holy Helpers School à Gardenville et a obtenu son diplôme en 1946 à la Mount Mercy Academy. Il a obtenu un baccalauréat du Collège D'Youville et une maîtrise en journalisme de l'Université Fordham. Il a quitté Fordham en 1952 pour se marier et fonder une famille.

Après la naissance de son troisième enfant, elle a commencé à travailler pour de petits rôles à South Buffalo et à West Seneca. Elle a été embauchée par Courier-Express en 1961. Elle a commencé à travailler au Département de la condition féminine, où elle couvrait l'actualité sociale et les familles importantes. Elle s’est vue confier l’interview de Lady Bird Johnson lors de la première visite de cette dame à Buffalo avec son mari en 1966.

Mme Rahill est devenue journaliste et a remporté le concours d’excellence en rédaction scientifique du laboratoire aéronautique Cornell pour une série d’articles sur la recherche sur le cancer. Elle a également été la première finaliste du prix Page One de la Buffalo Newspaper Guild pour ses reportages et ses articles pour femmes.

Il a quitté le Courrier-Express en 1971 pour diriger les relations publiques de son frère, concessionnaire et constructeur automobile Edward H. Cottrell, dans le cadre de ses efforts pour construire un stade de football voûté pour les Buffalo Bills.

Il a rejoint le bureau de Howard H. Potter Real Estate à Orchard Park en 1974 et a développé une spécialité pour aider les entreprises à relocaliser les cadres supérieurs et leurs familles lors de leurs déplacements dans la région. Elle a travaillé comme courtier pendant environ 20 ans et a souvent remporté le Million Dollar Awards.

Il a pris sa retraite en 1994 après avoir reçu un diagnostic de syndrome de Sjogren, une maladie auto-immune. Cependant, il pouvait voyager, peindre à l'huile et à l'aquarelle et se divertir fréquemment à la maison. Lectrice, elle a constitué une bibliothèque de 2 000 livres qu’elle a tous complétée.

Il était membre de l'église catholique Saint François d'Assise à Athol Springs.

Les survivants comprennent deux fils, Edward M. III et John; une fille, Anne Victoria Dunbar; une soeur, Anne Marie Privatera; et quatre arrière-petits-enfants.

Une messe commémorative sera organisée ultérieurement dans l'église de San Francisco de Asís.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *